Célébrités

Géraldine Pailhas : “La science-fiction nous renvoie non pas aux extraterrestres mais à l’intime”

Le principal trait de votre caractère ?
L’hypersensibilité.

Celui dont vous êtes le moins fière ?
D’être sanguine et explosive.

Celui que vous détestez chez les autres ?
Les gens qui ne vous demandent jamais ce que vous faites ni comment vous allez, alors qu’ils vous racontent leur vie.

Votre truc antistress ?
Le Scrabble et, depuis le premier confinement, la méditation, un mélange de yoga et de mantras chantés.

Un mot sur la série Ovni(s) ?
Je joue une scientifique qui se bat pour trouver sa place dans un monde d’hommes dans les années 1970. J’adore les univers de geeks et la science-fiction, qui nous renvoient non pas aux extraterrestres mais à l’intime. Ovni(s) m’a conquise avec ses références à X-Files et la poésie qui découle des enquêtes du Geipan, ce service du Centre national d’études spatiales qui récolte les témoignages de gens ayant vu quelque chose d’extraordinaire dans le ciel.

En vidéo, la bande-annonce d’OVNI(s)

Votre geste écolo ?
Je mène la guerre au plastique à usage unique.

Un adjectif qui vous convient ?
Fiable.

Les trois basiques de votre dressing ?
Jean, tee-shirt et ma veste de smoking Yves Saint Laurent.

Le casting d’un dîner idéal chez vous ?
Beaucoup de David : Bowie, Lynch, Cronenberg. Mais aussi Brian De Palma, Dario Argento, Alfred Hitchcock et John Carpenter.

Le cadeau que vous offrez souvent ?
Des DVD de films coréens.

Une musique dans votre vie ?
J’ai un rapport très émotionnel avec Ennio Morricone. Pendant trente ans, j’ai été incapable de regarder Il était une fois en Amérique, car j’étais submergée par le chagrin. Notamment Le Thème de Déborah.

Le livre qui vous accompagne ?
Middlesex, de Jeffrey Eugenides.

Une rencontre qui vous a marquée ?
Maurice Pialat. Je lui dois la suite ma carrière. Aujourd’hui, on me parle encore beaucoup du Garçu.

Un héros/héroïne d’enfance ?
Tellement… Princesse Saphir, Scarlett O’Hara, Robin des Bois, Ivanhoé, Spider-Man, Peter Pan. J’étais aussi sous le charme de la classe d’Albator, qui réunissait ma passion pour la piraterie, la mythologie et la SF.

Votre série télé préférée ?
Mad Men et Les Soprano.

Une appli indispensable ?
Celle de la base de données du site de cinéma IMDb, pour savoir qui joue dans ce que je regarde.

Votre madeleine de Proust ?
Le porc sucré et le riz au nuoc-mâm de ma grand-mère, née en Indochine. Il y a deux ans, dans un restaurant, au bout du monde, j’ai retrouvé ces saveurs. J’ai pleuré devant le chef interloqué.

Ovni(s), douze épisodes de trente minutes, sur Canal+ et MyCanal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *