Beauté & Bien-être

Courir avec son portable à la main : la mauvaise pratique à risque

Pour bon nombre d’entre nous, le portable est un accessoire à part entière de la tenue de running. Indispensable pour écouter quoi que ce soit qui motive les foulées, suivre de près la performance sportive du jour, ou demander de l’aide en cas de blessure ou chute, il campe souvent dans une main des coureurs. Seulement si l’habitude paraît anodine, elle peut pourtant avoir des répercussions sur la pratique. «Toute l’énergie utilisée pour le haut du corps sera perdue pour le bas», prévient Cécile Bertin, experte en running. Pour tenir le téléphone, il va falloir contracter le bras et ainsi l’épaule, ce qui aura tendance à fatiguer plus rapidement. Précisions.

À lire aussi » Au bout de combien de temps voit-on les premiers effets du sport sur le corps ?

Une perturbation de l’équilibre

Les conséquences de la course avec un téléphone dans la main n’ont pas fait l’objet d’études scientifiques mais la médecin du sport Victoria Tchaikovski considère que la pratique est plutôt à éviter. «Cela va créer un poids supplémentaire d’un seul côté du corps, ce qui va donner plus d’élan à cette main-là et entraînera donc un déséquilibre entre les deux côtés», indique-t-elle.

De ce déséquilibre peuvent découler des douleurs aux articulations, notamment de l’épaule qui par extension porte le téléphone, des hanches, des genoux mais aussi du dos. «Le mouvement de rotation du bras va être plus important en raison du poids et cela peut créer des tensions musculaires, des douleurs voire des tendinites», continue-t-elle.

«Souvent, les gens ne réalisent pas à quel point le port du téléphone va créer un décalage entre les membres supérieurs. Mais si l’on court 2 à 3 fois par semaine pendant une heure, le corps peut pencher de quelques millimètres vers le côté où on le tient, ce n’est pas négligeable», met en garde Cécile Bertin.

Perte de vitesse

Avoir son téléphone dans la main va également faire perdre en rapidité. «Pour bien courir, on doit s’aider des mains pour se donner de l’élan, et ainsi gagner en vitesse, rappelle Victoria Tchaikovski. Mais avec le téléphone, on balancera moins un des deux bras, le geste sera moins naturel.» L’entrain et le rythme de la course seront donc directement gênés, sans que l’on s’en rende compte.

En vidéo, cinq astuces pour mieux courir

Une baisse de la concentration

Courir avec son téléphone dans la main peut aussi déconcentrer le joggeur. On s’entraîne moins bien, on est moins vigilant. Le footing en ville par exemple est rythmé par de nombreux obstacles : trottoirs, feux de circulation, piétons. Regarder son téléphone, c’est prendre le risque de se blesser. «De nombreuses entorses à la cheville arrivent après un moment d’inattention», alerte Victoria Tchaikovski.

«Quand on court, on court», martèle de son côté Cécile Bertin. Les notifications, les messages ou les appels vont perturber. Alors que la course à pied, rappelle l’experte, est le moyen de s’aérer et de laisser vagabonder son esprit. Peut-être encore davantage à l’heure du télétravail et des salles de sport fermées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *