Célébrités

Confinée avec ses six enfants, Angelina Jolie raconte son quotidien de “mère au foyer peu douée”

«Ces dernières années ont été assez dures, a-t-elle confié. Je me suis focalisée sur la guérison de notre famille.» Interrogée par Edward Enninful, directeur éditorial des éditions européennes de Vogue, Angelina Jolie a ainsi évoqué dans les colonnes du magazine les défis auxquels elle a été confrontée en tant que mère. L’actrice de 45 ans s’est notamment confiée, dans ce numéro à paraître en mars, sur le confinement avec ses six enfants Maddox, 19 ans, Pax, 17 ans, Zahara, 16 ans, Shiloh, 14 ans, et les jumeaux Vivienne et Knox, 12 ans. «Eh bien, je n’ai jamais été très douée pour rester assise, a-t-elle déclaré. Même si je voulais beaucoup d’enfants et devenir mère, j’ai toujours imaginé que nous vivrions un peu comme Jane Goodall, voyageant quelque part au milieu de la jungle.» Avant d’ajouter : «J’ai l’impression qu’il me manque toutes les compétences pour être une mère au foyer traditionnelle. J’y parviens parce que les enfants sont assez résilients, et qu’ils m’aident au quotidien, mais je ne suis pas du tout douée.»

“Je nous vois comme une équipe”

La comédienne a insisté sur le soutien constant de ses filles et de ses fils. «Eh bien, je les aime, a-t-elle poursuivi. Je nous vois comme une équipe. Cela peut sembler cliché, mais comme vous les aimez, vous essayez (d’être une bonne mère, NDLR), et même si vous brûlez les œufs, cela importe peu.» Malgré les ambitions initiales d’Angelina Jolie, le clan s’est finalement installé à Los Angeles, à «cinq minutes» de la demeure de leur père Brad Pitt, séparé de l’actrice depuis 2016. Le duo se livre, depuis, une féroce bataille judiciaire autour de la garde de leurs enfants. «Guérir» sa famille est donc devenu une priorité pour la comédienne. «Le bonheur revient doucement, comme si la glace fondait et que le sang refluait dans mon corps», a-t-elle affirmé. Envoyée spéciale de l’agence des Nations-Unies pour les réfugiés depuis vingt ans, Angelina Jolie a été contrainte à l’immobilité par la pandémie mondiale. Elle s’est ainsi exprimée sur la manière dont son clan a vécu les événements des derniers mois.

En vidéo, Angelina Jolie, Brad Pitt et leurs enfants : une famille pas comme les autres

40 ans sinon rien

«Je pense que, comme toutes les familles, nous avons dû affronter cette pandémie qui nous dépasse, a-t-elle confié. Mais il y a également eu des événements marquants dans notre vie.» L’actrice a ainsi évoqué la sortie de l’hôpital de Zahara, qui s’est fait opérer pour des raisons inconnues en 2020. «Nous étions si heureux qu’elle aille bien que nous avons débuté le confinement avec un état d’esprit différent», a précisé Angelina Jolie. Avant d’ajouter : «Pax est entré en terminale, mais n’a pas été en mesure d’en profiter pleinement, Zahara a enfin obtenu son permis de conduire, mais elle a passé l’examen avec un conducteur masqué et vêtu d’une combinaison, a-t-elle détaillé. Ce n’est pas comme cela que vous imaginez ces moments. Mais les anniversaires passent, et je pense que cette pandémie a permis à beaucoup de gens de se sentir très humains.»

Celle qui a célébré ses 45 ans le 4 juin 2020 a quant à elle confié qu’elle adorait prendre de l’âge. «Je me sens bien plus à l’aise depuis mes quarante ans que je ne l’étais plus jeune. Peut-être parce que… je ne sais pas… ma mère n’a pas vécu très longtemps, alors il y a quelque chose dans le fait de vieillir qui ressemble à une victoire, plutôt qu’à de la tristesse.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *