Déco & Design

Christophe Delcourt pour l’amour de l’art

Christophe Delcourt se définit comme un artisan. Sûrement parce que le designer est un autodidacte qui a appris le métier au contact de ces fabricants qu’il vénère. Avec eux, il a appris à dessiner mais aussi à fabriquer lui-même les objets qu’il imaginait. Des pièces dont il va devenir le propre éditeur. Mais certainement aussi, parce que son Studio de Design qu’il a fondé en 1993 se compose d’une petite équipe qui apporte une attention hors du commun à tout ce qu’elle réalise, pièces (presque) unique ou sur-mesure…à la manière de ces artisans.

Le premier objet

Une création en acier qui le projette immédiatement sur la scène française du design en 1993. Il est alors invité à Maison et Objet (Talent à la carte) en 1996, travaille pour Françoise Dorget, Miller et Bertaux, En attendant les Barbares…, et remporte le prix du Designer de l’année en 1999 à Maison et Objet. Puis c’est une rencontre avec un ferronnier et un ébéniste, qui le pousser à créer ses premiers meubles. Il s’inspire d’artistes comme le sculpteur Carl André, fondateur de l’art minimal.

À la conquête de l’Italie

Séduites par son exigence et son audace, de nombreuses marques de design de luxe sollicite l’artiste français. Cette saison, il met son précieux savoir-faire au service de l’éditeur italien Minotti. Résultat : Il livre une ligne de mobilier qui s’articule autour de 3 thèmes : Fil Noir (en tube de métal laqué noir), Lou (en MDF plaqué de mélèze avec plateau en marbre Calacatta) et Noor (en céramique). Somptueux.

Sa dernière création pour Minotti

La chaise Fil Noir. «Elle se compose d’un piétement en tube de métal laqué noir mat qui encercle l’assise confortable et enveloppante. Sa rigueur absolue est adoucie par des anneaux à la finition Or brillant, aux angles de l’assise».

www.christophedelcourt.com.

Les coups de cœur du designer

Christophe Delcourt

Christophe Delcourt rejoint l’équipe de l’éditeur italien Minotti.

Son architecte

John Pawson. «Pour la simplicité de ses volumes. L’extérieur est très effacé, tout se passe à l’intérieur avec notamment les jeux de lumière».

Son designer mode

Valentino Garavani. «J’aime son audace et son travail sur le mix de couleurs».

Son artiste

Valentin Loelleman. «Ses meubles réalisés avec des éléments de bois ramassés dans la nature sont d’une immense poésie».

Sa collection

Les photos contemporaines. «Spécialement les images de Denis Darzacq. Ses danseurs sont en suspension dans les airs comme si ils volaient.»

Son cadeau

Des fleurs. «Je suis fils de fleuriste, offrir des fleurs c’est pour moi comme offrir une part de nature. J’aime particulièrement les créations florales de Marianne Robic».

Sa dernière création pour l’éditeur italien Minotti

Christophe Delcourt collection

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *