Style

Charles de Vilmorin signe son premier défilé haute couture à 24 ans

La haute couture reste un graal pour beaucoup de jeunes créateurs. Une quête ultime à travers laquelle une poignée de maisons a la chance de s’exprimer chaque année. Cette chance, elle a été saisie très tôt par Charles de Vilmorin. À 24 ans, le jeune couturier a présenté son premier défilé pendant la semaine de la haute couture printemps à Paris. Une collection pleine de couleurs peintes à la main sur les vêtement a été donnée à voir. Des formes géométriques XXL finissent de signer la patte stylistique du jeune couturier qui a lancé sa marque au printemps 2020, en plein confinement.

À lire aussi » Un dîner avec Jean Paul Gaultier, une visite privée chez Coco Chanel… Les lots d’exception mis aux enchères pour le Sidaction

Défilé Charles de Vilmorin Couture Printemps-été 2021 Paris

«La ligne conductrice de cette collection, c’est la notion de liberté, je l’ai faite de manière instinctive, je voulais un résultat assez brut, aller droit au but», a confié Charles de Vilmorin à l’AFP. Fort de ses 34.000 abonnés sur Instagram, Charles de Vilmorin se plaît à y partager ses créations théâtrales. Passé par l’École de la Chambre syndicale et l’Institut Français de la Mode, il a présenté sa nouvelle collection dans un film d’une minute et cinquante secondes.

En vidéo, le défilé Charles de Vilmorin haute couture printemps-été 2021

On découvre un tableau où plusieurs pièces très visuelles s’animent : vêtements aux manches ballons, couleurs primaires mélangées à quelques touches flashy, motifs fleuris et bandanas noués autour de la tête. Un vestiaire qui n’est pas sans rappeler la première collection du couturier, constituée alors d’une doudoune oversize très colorée. Il avait rendu hommage à Niki de Saint Phalle, la peintre, sculptrice et réalisatrice de films franco-américaine, célèbre, entre autres, pour ses Nanas et ses sculptures monumentales posées au cœur du jardin des Tarots en Toscane. Son style en quelques mots ? «Onirique, théâtral, ludique et coloré» selon les termes de celui qui est, jusqu’alors, parrainé par Jean Paul Gaultier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *